Chapitre 3 : Ma Potion de Sorcière, par Kezios


Cette nuit une Porcière (c'est une vilaine sorcière avec un corps de cochon) est venue me rendre visite. 
C'est une vieille, très vieille, très très vieille amie de Tibout du Tibet.
Tibou, je vous le rappelle, c'est mon chat. Mais pas n'importe quels chats : Tibout est un très, très, très Grand… Magicien. 
Il a couru après la Porcière jusqu'au Tibet avec Tintin ! Il a mille dix vies ! Il prend la forme qu'il veut, du microbe au dinosaure enpassant par la tomate, de l'atome la galaxie spatio-temporelles ! Il peut devenir bien plus grand que le système solaire. Oui d
Avant je croyais que le système solaire était le TOUT ! Après j'ai découvert que NON : le système solaire c'est qu'un petit point Dans l’espace (une petite crottouille comme dirait Papas). Donc revenons du Tibet à Tibout et de Tibout retournons à la Porcière
Cette nuit, vous disais-je, pendant mon profond sommeil, l'incroyable, l'extraordinaire, l'exceptionnelle Porcière est venue me rendre visite :
- "Hi hi hi ha ha ha groin groin" s'est-elle exclamée près de mon lit.
J'ai alors ouvert un œil et allumé la lampe :
- "Que viens-tu me déranger en Mon Royal sommeil, vilaine sorcière. Veux-tu que je te pourfendasse de mon puissant mawashiguiliguili !"
Oui je sais : je ne plaisante pas, moi, quand on me réveille en plein sommeil. En plus j'ai pratiqué tous les arts martiaux, du karaté au judo en passant par le tai-chi-guili que j'ai découvert et inventé avec ma sœur, un autre grand Maître en la discipline, capable de désintégrer un atome avec ses chatouilles (c'est pas des blagues, elle me la déjà fait !).
Donc revenons du tai-chi-guili à ma lampe, et de ma lampe à la Porcière :
- "Groin groin, excuse-moi Ô grand Tai-Chi-Guilika (c'est ainsi que nous nommons les grands experts en tai-chi-guili), Je me prosterne à tes chaussettes dont il est mal un curieux et délicieux fumet."
- "Elle est complètement toquée cette zinzin de Porcière", songeais je intérieurement pour ne pas la vexer.
"Trêve de balivernes, gaffes, bévues et boulettes, m'écriais-je. Continue et conclue." La grande littérature m'inspire beaucoup dans mes propos en ce moment, tout autant que les arts martiaux !
- "Je suis venu t'apporter la porction -*note de l'éditeur : la porction est la potion magique d'une Porcière- pour devenir tout ce que tu veux, une fois."
- "Ma foi, vas y je t'écoute !» lui répondis-je intrigué.
- "D'abord, Ô splendeur éternelle,prends un coudre en étain. Remplis-le de 17 gouttes de rosée matinale, recueillies sur une racine de griffe du diable -*note de moi : c'est une plante africaine-, avant que le troisième rayon du soleil ne les effleure… Ensuite ajoutes-y trois crottes de cafard végétarien-bio, un quart de poil de chat coupé dans le sens de la longueur et fais bouillir le tout une nuit de pleine lune. N'oublie pas le couvercle pour que la porction ne s'évapore point. Puis une fois refroidi, bois le tout en 33 minutes et 33 secondes et chante le matin même avec le coq trois fois. Voilà !"
Et elle congé en l'instant ne laissant dans son sillage que l'odeur nauséabonde des excréments de punaise (son met préféré !)
J'ai dû ouvrir les fenêtres et ventiler ma chambre quelques minutes avant de pouvoir me recoucher et retrouver mon joyeux sommeil!
Le lendemain matin j'ai raconté ma fabuleuse aventure à Papas et lui ai ensuite fait signer la rédaction que j'avais écrite la veille à l’école, intitulée "ma potion de sorcière".
Curieuse coïncidence, n'est-ce pas !…
PS : je n'ai pas encore mis au point la porction. Je suis toujours à la recherche d'un dé à coudre en étain. Très difficile à trouver !
Merci de me contacter si vous en avez en. J'offre une forte récompense à quiconque m'en donnera un : toute ma collection de TomTom et Nana (sauf les numéros qui brillent). Je vous prêterai également mon album de "Tintin au Tibet" et mon Gaston "Gaffe, bévues et boulettes", les deux plus grands chefs-d'œuvre de la littérature dans toute la Galaxie !