Chapitre 9 : Nos voisins rigolos, par Kezios


On a des super voisins pas comme tout le monde. Et quand je dis super, ça veut dire des marrants, des sympas, des bizarres et même un qui n'existe pas !
Mon voisin préféré numéro un c’est Rico, surnommé le roi de la pomme de terre.
C'est vrai qu'il a une tête marrante sans un seul cheveux dessus, comme une pomme de terre.
En plus c'est un très grand chef cuisinier. Il a travaillé dans les meilleurs cantines de France, à Saint-Domingue-les-Merguez, à Gewurtz-le-Ballon-Rond, à Trifouzec-en-Morbihan…! Il a même gagné le Grand prix du cassoulet de Castelnougarou (ou quelque chose comme cela).
Il a fait tous les métiers du monde.
Avant de faire des affaires dans le bâtiment et des boites de nuit, il a travaillé quelques jours pour la redoute. Il était chargé de mettre les commandes de vêtements achetés sur Internet en colis. Suite à une avalanche de plaintes de clients qui avait reçu des pulls roses au lieu de verts, il a été viré. C'est pas qu'il aimait particulièrement le rose… Plus tard il a compris qu'il était daltonien, le jour où il s'était habillé en rose pour aller à la partie de chasse auxquelles l'avaient conviés des relations de prestige. Là encre, ce fut un bide.
Il sait tout faire, comme déboucher des WC avec une seule main. Et il fait des tas de jeux de mots plus ou moins marrants, Souvent j'y comprends rien mais il faut bien rire quand même. Alors je fais semblant d'avoir compris, je ris bien fort et je me sauve rapidement.
Il a même appris le sport de combat des agents secrets Israéliens. Je me demande s'il n'est pas un espion avec une couverture de voisins (quand je parle de couverture, je parle de celle des agents secrets, pas celle pleine de poils de notre chat Tibout).
En ce moment, il veut devenir tatoueur et a décidé de se mettre à totouer des peaux de porc. Peut-être que c'est pour s'entraîner… Ou peut-être qu'il existe des cochons qui ont de l'oseille et qui veulent se faire tatouer.
Rico, c'est un vrai débrouillard. Il a plus d'un tour dans son sac et a vraiment une drôle de tête. Je me demande s'il ne serait pas… un extraterrestre ! Sans blaguer, devrait avec une fausse peau, de faux papiers, de faux boulot… Ça lui arrive de chanter comme dans un opéra quand il sort de sa voiture, quand il rentre chez lui ou qu'il va faire pipi pour arroser son jardin potager ! Un extraterrestre peut-être… Mais un extraterrestre super sympa. J'aime bien Rico.
L'autre curiosité de notre voisinage (et pas des moindres !) c'est le voisin... qui n'existe pas ! Ou plutôt qui n'existe plus, devrais-je préciser.
Je m'explique, enfin je vais tenter de le faire.
Il y a bien longtemps le voisin qui n'existe pas discutait avec Papas et Mamas cordialement.
Et puis il y a eu des mots, des mauvaises paroles et surtout des mauvaises pensées !
Papa qui est un grand sage était ennuyé : c'est extrêmement rare.
Alors il est parti réfléchir dans les toilettes comme je l'ai déjà dit. Et quand il en est ressorti, il avait un gros sourire et s'est exclamé, le rouleau de papier toilette dans une main, l'autre pointant vers le ciel : « eurêka » (traduction de moi j'ai trouvé).
En fait Papas nous a révélé ce qu'il avait trouvé : rien ! le néant ! le trou noir ! Voilà ce qu'il avait trouvé au fond des toilettes !!…
Je vous explique la génialissime découverte de Papaa.
Pour éviter que des histoires avec un voisin ne continuent de se détériorer par la loi de la spirale infernale, il fallait couper court à tout ça immédiatement. Pour cela le seul moyen était de réaliser un trou dans le continuum espace–temps en lieu et place du voisin ! Et le tour était joué. Plus de voisins donc plus de problème.l
Je cotinue d'expliquer un peu plus, pour ceux qui aiment prendre leur temps pour comprendre.
Là réside toute la puissance de l'imagination de l'homme : ignorez la source du mal et elle finit par disparaître. Maintenant quand mon Papas croise le voisin qui n'existe pas, il ne le voit pas, il ne lui parle pas... La seule chose qu'il voit c'est un trou noir. "Et pouvoir observer un trou noir à quelques pas de chez soi c'est tellement incroyable", commente avec enthousiasme mon Papas
Mamas, elle, ne semble pas aussi enthousiaste ni émerveillée par cette découverte du paradoxe du continuum–espace–temps dans notre voisinage, paradoxe qui devrait pourtant d'ici peu intriguer tous les plus grands astrophysicien de la Terre !.