Chapitre 2 : Moi Salomas, par Salomas
-


 « Pantalomouss », me suis-je brusquement exclamée à la surprise de tout le monde, y compris la mienne.
Papa me cassait je les oreilles avec ses histoires de grands sages, de yoga ces noms bizarres.
Je dois vous dire que je suis la reine de l’atomisation de la langue française, processus qui inclut toutes les étapes depuis sa destructuration jusqu’à sa métatransformisation.
Ma réputation en la matière fait tressaillir la France de Saint-Domingues-les-Merguez à Bandol-sur-Ecrin, de Trifouzec-en-Morbihan à Gewurtz-le-Ballon-Rond en traversant Les-Batignolles-des-Bacs-à-Sable !
En dehors de cette passion dévorante pour les mots et la lecture, j'adore plein de choses dans la vie, sauf le collège. 
Je viens de rentrer en sixième. Le professeur de musique est complètement gaga, ce gars là. Les horaires me font stresser le matin. En fait je suis plus que stressée, je suis crevée le matin ! 
Je déteste ces horaires qui m’obligent à manger en une heure. Je déteste mon cartable tout pourri dont tout le monde de se moque. Je déteste les gars qui sont toqués dans ma classe. Je déteste les devoirs, les exos, les leçons à apprendre et les contrôles. Et c’est tout je crois, pour ce qui concerne le collège. 
Je déteste aussi mon frère quand il refuse de jouer avec moi, ou qu'il refuse de m'obéir au doigt et à l'œil ou plus exactement au nez et à l'oreille. Non mais…
J'aime quand même dans mon collège ma prof d'histoire parce que dans ses cours, il y a la paix qui règne, elle ne nous fait pas trop copier, il n'y a pas trop de devoirs et on regarde parfois des vidéos pendant ses cours. J'aime aussi la prof de français : c'est ma prof principale, Elle est cool même si elle crie un peu parfois (mais pas après moi).
J’aime moins la prof d'arts plastiques : elle nous a fait une dictée où il fallait dessiner une vache, une souris, un lapin, une étoile, un avion… non mais sérieux !  C’est une horreur avec elle.
Enfin bref, passons à autre chose.
J'aime plus que tout Papas, Mamas et Kezios (quand même un peu, même si c'est Papas qui m’oblige à l’écrire.
J'adore aussi les dauphins. Ils sont des magnificences de l'eau. Ils fouettent majestueusement l'océan avec leur queue splendide. Ils sont beaux, puissants et irrésistibles. Je les ai vu jouer et sauter hors de l'eau au large des Canaries. J'ai adoré les voir. C'était génial !
Aujourd'hui après l’école, alors que je faisais mes devoirs, Papas est rentré à la maison et nous avons eu une conversation passionnante :
- « Coucou ma Pomme d’Amour à la pomme d’amour, comment s’est passée ta journée ? "
- «  Bof « 
- « Tu t’es bien amusée ? « 
- « Bof « 
- «  Tu t’es fait de nouvelles amies ? « 
- «  J’sais pas « 
- «  Qu’est-ce qui t’a plu le plus aujourd’hui à l’école ? « 
- «  J’sais pas « 
- «  Il y a quelque chose qui ne va pas ? « 
- «  J’sais pas « 
Après quelques minutes supplémentaires de ce dialogue, Papas m'a pris dans ses bras et m'a couverte de bisous. Je me suis sentie mieux. Et je lui ai dit alors que j'allais prendre une douche : ça me détend et ça me fait du bien. Et tout s'est arrangé d'un seul coup comme par magie ! 

Post Scriptum (j'adore écrire ça !) : un jour, mon Papas, il a bouché les toilettes. Explication : il a réfléchi trop gros du coup, ça a tout bouché et ma Mamas, ça l'a mis en colère. Mais bon on ne peut pas en vouloir à mon Papas de réfléchir trop gros !

PPS : je viens de relire ce que j'avais écris à l'époque quand j'étais jeune. C'était  déjà il y a un an et plus. Je ne dirai pas que je déteste maintenant, je dirais plutôt que ça saoule. Ouais ça me saoule, ça  me saoule, ça me SAOULE... Voilà, ça m'a fait du bien de le dire.